Archives de Catégorie: Expressions idiomatiques

Les Français , passionnés des mots …

Le goût des mots

C’est bien agréable de lire de nos jours, sur un journal , qu’ à l’époque de Twitter et des WhatsApp, il y a encore des gens passionnés de ces livres déjà presque inconnus des nouvelles générations, les dictionnaires, car d’après l’information parue ce matin sur Le Figaro, les Français ont le goût des mots.

dessin-dico-figaro

Cliquez ICI pour lire la suite de l’information

C’est vrai que les Français adorent  participer aux concours de dictées, d’orthographe, bref, ils  aiment leur langue, qu’ils protègent comme un bijou et comme preuve, voici  les mots des spécialistes et académiciens qui reçoivent tous les jours plein de courriers  de la part des adultes, parce qu' »à l’école la grammaire est souvent vécue douloureusement, plus tard, à l’âge adulte, les Français lui vouent une passion », d’après  le journaliste qui signe la nouvelle .

«Les Français sont fascinés par la langue et le jeu sur les mots», explique-t-il. Jean-Loup Chiflet et Erik Orsenna se rejoignent sur un autre point: il existe une telle passion parce que la langue et les mots constituent un patrimoine. Et même davantage: «La langue reste la seule chose qui définisse, finalement, la nation. Qu’est-ce qui unit un pays? La monnaie? L’euro est partagé par une vingtaine de nations. Les frontières? Il n’y en a plus. Ma patrie, c’est la langue», souligne fortement Erik Orsenna.

Des sites pour jouer avec les mots

17anidot1a Des jeux interactifs sur le site BonjourdeFrance: jeux de l’oie, le pendu, anagrammes, mots croisés, mots mêlés, par niveaux.

17anidot1a Chaque jour une expression sur le site Les-expressions.com

17anidot1a Un autre site où on publie l’expression du jour

17anidot1a Les expressions idiomatiques par champs sémantiques

17anidot1a  Les jeux et les expressions sur le site Francparler

17anidot1a  Des mots-croisés sur l’internaute

17anidot1a D’autres jeux sur le site Didierbravo

17anidot1a Apprendre le français par les jeux  sur ce site magnifique   et ICI

17anidot1a Apprendre avec le jeu de l’oie sur le site de Thierry Perrot

17anidot1a  Les mots croisés du niveau avancé

17anidot1a Un mot-valise est, selon le Petit Larousse,« un mot constitué par l’amalgame de la partie initiale d’un mot et de la partie finale d’un autre« , comme c’est le cas pour le mot « franglais« . Pour savoir comment les créer, aller sur le super site d’ Alain Crehange et amusez-vous bien à lire les mots-valises qu’il a crées.

17anidot1a Les jeux de lettres sur les écrivains et la littérature sur le site Lettres Persiennes

17anidot1a  Les tests  essentiels  de révision et d’appronfondissement de la langue pour s’amuser et se  corriger sur le site Le cyberprof

17anidot1a  Un site très sympa, le détecteur de fautes, qui va vous permettre de tester votre orthographe

Des sites pour faire des dictées  017-pluma

 

DICTEES NIVEAUX INTERMÉDIAIRE ET AVANCÉ


Sur le site users.skynet , dans la rubrique orthographe , vous avez une longue série de textes à chosir , dans le sommaire. La plupart des fois, il faut compléter la fin du mot.

 

 

•La Fondation Paul Gérin-Lajoie, de projets canadiens, offre des dictées en ligne , classés selon le niveau , de la première à la huitième année. Ce sont presque toujours des extraits tirés de sujets actuels ou d’opinion.

 

Les dictées de flenet , de l’Université de León, en Espagne , un site génial pour travailler la phonétique et la dictée par niveaux.

 

POUR RÉVISER:

•Les dictées Bescherelle du collège, pour les questions de base, de la sixième à la troisième, elles sont toujours bien pour la révision de la prononciation.

POUR RÉVISER:

La dictee.fr: des dictées classiques à l’école et au collège pour bien écrire, à écrire hors-ligne (« fuera de línea »).Des extraits littéraires à partir de la sixième (11-12 ans ).

 

POUR RÉVISER:

Audio-dictées : un site magnifique, pour pratiquer tous ces problèmes de prononciation des sons le plus difficiles du français.

 lettres2 [320x200]

Mardi Gras, « on faisait gras » : un peu d’histoire et des recettes de Carnaval

masques-carnavalOrigine de Mardi Gras et du Carnaval

Faire gras: « manger de la viande »

Tout au long de l’année, le calendrier chrétien est plein  de fêtes qui ont, la plupart des fois, une origine païenne .
La fête de Mardi Gras ,éclatement  de la joie et de la liberté, représente l’esprit  du Carnaval , cette courte période où les règles de la vie normale sont suspendues et où chacun fait un peu comme il lui plaît: on se déguise, on mange tout ce qu’on veut, on sort chanter dans les rues.
Mardi gras marque le coup avant que les privations du Carème ne commencent, car, c’ est le jour qui précède le Mercredi des Cendres, début des  40 jours de carême,entre le mercredi des cendres et le jour de Pâques, période de pénitence  et de privations où les chrétiens doivent se purifier de leurs fautes, en souvenir du péché d’Adam . C’est une fète à une date variable, fixée par rapport à celle de Pâques, qui elle-même varie en fonction du cycle de la lune.

Pourquoi on appelle cette fète  « Mardi Gras » ?

 Le mardi, la veille du Mercredi des Cendres,on « faisait gras », c’est-à-dire,on finissait les aliments gras avant de se mettre au carême.C’est pourquoi, traditionnellement, on en profite pour faire des beignets, des bugnes et des fritures. De plus, la tradition du carême veut qu’on arrête également de manger des œufs, donc on en profite pour faire des crêpes.

 

C’est quoi, le Carnaval?

masque-de-carnaval-icono

« Dans Carnaval il y a Carne, la chair, la viande. En Italien « carnelevare » signifie « sans viande ».
Avant l’apparition de ce mot, la veille du Carême était appelée « Carême Prenant ».
C’est le dernier jour pour profiter une dernière fois avant Carême et faire bombance, car ensuite, pas d’alimentation carnée ni graisseuse durant 40 jours. On marque le coup par un festin, une fête colorée et bruyante. »

(Source: http://www.joyeuse-fete.com/mardigras.html)

Les symboles de Carnaval partout où on le fète, avec ses rituels différents

  • Le déguisement
  • La musique, orchestre ou fanfare
  • La parade qui consiste en un défilé des personnes déguisées accompagnées avec de la musique.
  • Les chars en général fleuris et très fantasques.

filles-crepes

En Carnaval, faisons des crêpes!!!

17anidot1a Voici la recette des crèpes 

17anidot1a Voici  aussi d’autres desserts de Mardi Gras: les bugnes  et les beignets

beignets-carnaval

Chez nous, en Galice, on fait aussi  des crèpes et des « orejas » , d’où les mêmes traditions et rituels qui se sont répandus partout en Europe!!!

orejas-carnaval

En fait, notre Carnaval, en Galice intéresse beaucoup de monde>>>lisez l’entrée sur l’ intéressant blog d’un spécialiste théâtral  qui parle sur les masques de Carnaval en GALICE

17anidot1a Carnaval et Mardi Gras pour les petits, car le Carnaval, c’est pour bien s’amuser!!!

barre-masques

L’expression idiomatique du jour

« Faire la  grève », « être en grève »

En effet, en France et au Portugal, on fait la grève  (même origine), mais en Espagne « se hace huelga« ( de la même étymologie que le mot « holgazán« )

Voyons l’origine de l’expression française  « faire grève » et son rapport avec les autres langues romanes.

SIGNIFICATION

Pour des travailleurs, cesser de travailler de manière concertée (en général pour obtenir des avantages ou faire revenir la direction de l’entreprise sur une décision).

ORIGINE

Tous ceux qui ont suivi des cours d’histoire de France ont lu ou entendu la phrase « un tel a été pendu ou un tel sera guillotiné en place de Grève ».

La place de Grève ( arenal de gravilla),  se trouvait à Paris : voir la photo ici.
Elle s’appelait ainsi parce qu’on y trouvait une grève, quai en pente douce plongeant dans la Seine et permettant un déchargement aisé des nombreuses marchandises transportées sur le fleuve et livrées à Paris via ce qui était à une époque son port le plus important.

Ce n’est qu’en 1830 que, en raison de sa situation, cette place a été renommée « Place de l’Hôtel de Ville ».

Mais bien avant cette date, ‘être en grève’, c’était d’abord être sans travail.
Les ouvriers au chômage se réunissaient sur la place de Grève où les patrons venaient les chercher, en fonction de leurs besoins en personnel.

Le sens de l’expression a évolué à partir du  début du XIXe siècle lorsque des ouvriers, exploités par des patrons peu scrupuleux, ont décidé d’abandonner le travail et de ‘se mettre en grève‘ en se réunissant sur la place du même nom.

L’EXPRESSION DANS D’AUTRES LANGUES

Pays / Région Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Streiken Mettre bas (les outils)
Angleterre To strike Mettre bas (les outils)
Espagne Hacer huelga Se mettre en grève
Italie (Sicile) ‘Ncruciàri ‘i vràzzaFare lo sciopero Croiser les bras (attitude de celui qui ne veut rien faire)
Roumanie A face grevă Faire grève
Portugal     Fazer greve Faire grève

(Source:  http://www.expressio.fr/expressions/faire-greve.php )

Les Portugais, avec l’expression « fazer greve »ont emprunté le gallicisme en raison de leur goût de la culture, car le français était la langue de la culture et de la diplomatie en Europe au début du XIXème. siècle. Continuer à lire ici >>

>>>>« Os italianos parecem ser os mais puristas quando o assunto é a etimologia da palavra greve. Se você pretende passar férias na Bella Italia, fique sempre de olho nos scioperi. É sciopero dei treni (greve de trens), sciopero dei vaporetti (greve dos barcos de Veneza), sciopero dei camerieri (garçons)… Até os jornalistas já fizeram sciopero contra a Legge Bavaglio, a Lei Mordaça de Silvio Berlusconi. A palavra sciopero vem do latim ex operari, ou seja, fora de serviço. Ou seja, além de vir do latim, a língua-mãe de todos os idiomas romances, quer dizer exatamente o que o conceito de greve significa: deixar de trabalhar.

Em Barcelona, nem todos os grevistas são « vagabunds »

Os catalães, conhecidos na Península Ibérica pela sua austeridade e pelo seu amor pelo trabalho, — ou, falando em bom catalão, por ser garrepes (pão-duros) — tinham que ser os mais implacáveis ao escolher um termo para definir o ato de cruzar os braços. Em catalão, greve é vaga, palavra que tem o mesmo radical que vagar e vagabund. Mas é claro que isso não faz com que tenham uma imagem depreciativa dos grevistas. De fato, poucos dias antes de 29 de setembro estávamos em Barcelona e notávamos uma mobilização tremenda de apoio ao movimento. »<<<<<<<<<<<<<<<<<<

(Source: http://cadernosultramarinos.wordpress.com/tag/greve/ )

En espagnol, le mot  huelga vient aussi du latin . C’est un dérivé du verbe holgar, qui signifie « se reposer, ne rien faire ».  À son tour, holgar dérive du terme  folgar, mot commun aux trois langues romanes hispaniques,  du latin tardif  follicare, « resollar, jadear »,  en allusion à l’image du marcheur qui s’arrète pour reprendre son souffle au milieu d’un chemin en pente. En galicien, on dit, donc, folga.

Enfin, quand le repos est habituel, la personne qui en jouit devient un holgazán ( un fainéant). Par contre, si on parle de mesures syndicales  en vue d’arrêter le travail, ceux qui les adoptent sont, tout simplement ,  huelguistas.

Le pire est qu’ actuellement , en Espagne,  presque 26% de la population économiquement active est au chômage; ce sont des ex operari ou des scioperai en huelga ou folga permanente, et même s’ils font  vaga ou greve, malheureusement aucun  d’eux ne va  remarquer la différence.