On va au théâtre avec Eina d’escola

Une pièce de théâtre adaptée du roman « Les misérables », de Victor Hugo

Mardi prochain, le 22 janvier on va assister à la représentation de la pièce « Les Misérables », adaptée du roman  du même nom de Victor Hugo, écrit en 1862 après l’éclat de la Révolution française et des sentiments romantiques dans la littérature.

livre-cosette

La pièce sera représentée par la troupe « La bohème théâtre », intégrée  dans l’entreprise de production théâtrale catalane Eina d’escola, qui travaille depuis longtemps dans le monde du théâtre pour des étudiants, en adaptant des pièces ou des romans de la littérature française plutôt classiques, de même que d’autres adaptations pour les autres matières du curriculum. Ils offrent aux enseignants et aux élèves  espagnols qui apprennent le français, des fiches pédagogiques et des auditions , sur leur site web, à consulter ici

CONTEXTE HISTORIQUE

Victor Hugo a commencé Les Misérables en 1845 sous le titre Les Misères. Puis il « les » a abandonnés pendant quinze ans. Il les reprend en 1860, et la première partie du livre paraît le 3 avril 1862. Le 15 mai, publication des deuxièmes et troisièmes Parties du roman (immense succès populaire, la foule s’amasse dès 6 heures du matin devant les grilles des librairies). Le 30 juin paraissent les deux dernières parties.

Dans une lettre à Lacroix du 23 mars 1862, Victor Hugo écrit : « Ma conviction est que ce livre sera un des principaux sommets, sinon le principal de mon œuvre ».

Cette œuvre est bâtie en cinq parties et le récit s’organise autour de Jean Valjean, ancien forçat, depuis sa sortie de prison en 1815 jusqu’à sa mort, en 1833, dans les bras de Cosette et de Marius. Mais autour de Jean Valjean, apparaissent aussi les destinées d’autres misérables ; Fantine, ouvrière obligée de confier Cosette, sa fille, à des inconnus, les Thénardier qui la traiteront comme une  esclave. Marius, qui tombe amoureux de Cosette, et qui s’engagera sur les barricades lors de l‘insurrection de 1832. Gavroche, gamin de Paris, qui sera tué, en chantant, sur une barricade.

Depuis leur parution, Les Misérables sont l’œuvre la plus célèbre et la plus lue de Victor Hugo. Jean Valjean, Cosette, Gavroche, font maintenant parti des personnages connus de chaque lycéen et lycéenne.

Les Misérables apparaissent comme ce « livre unique » dont rêvait le dix-neuvième siècle. L’ambition démesurée de Victor Hugo est explicite :  » Ce livre est un drame dont le premier personnage est l’infini. L’homme est le second ».

Certains ont été tentés de critiquer Les Misérables pour la faiblesse de sa psychologie et sa simplification caricaturale de la société. Force est de constater, plus de cent trente ans après sa sortie, sa vigueur et de saluer cette œuvre, qui selon Victor Hugo lui-même, visait à dénoncer la dégradation de l’homme par le prolétariat, la déchéance de la femme par la faim, l’atrophie de l’enfant par la nuit.

Victor Hugo qui, dans la préface des Misérables, affirme d’ailleurs la mission morale, sociale, et politique qu’il s’est fixé en créant cette épopée : « Tant qu’il existera, par le fait des lois et des mœurs, une damnation sociale créant artificiellement, en pleine civilisation, des enfers et compliquant d’une fatalité humaine, la destinée qui est divine… tant qu’il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres comme celui-ci pourront ne pas être inutiles. »

Quelques citations célèbres des Misérables

« La révolution française est le plus puissant pas du genre humain depuis l’avènement du Christ ».
Première partie, I, 9

« A voir tant de misère partout, je soupçonne que Dieu n’est pas riche. Il a des apparences, c’est vrai mais je sens la gêne ».
Quatrième partie, XII, 2

« Le dix-neuvième siècle est grand, mais le vingtième sera heureux ».
Cinquième partie, I, 4

« Gavroche n’était tombé que pour se redresser; il resta assis sur son séant, un long filet de sang rayait son visage, il éleva ses deux bras en l’air, regarda de côté d’où était venu le coup et se mit à chanter
Je suis tombé par terre,
C’est la faute à Voltaire,
Le nez dans le ruisseau,
C’est la faute à …
Il n’acheva point. Une seconde balle du même tireur l’arrêta court. Cette fois il s’abattit la face contre le pavé et ne remua plus. Cette petite grande âme venait de s’envoler ».
Cinquième Partie, 1, 15

Les personnages

Jean Valjean a été condamné au bagne en 1795, pour le vol d’un pain, jugement qui symbolise l’oppression qu’impose une société injuste à une population écrasée.

Mgr Bienvenu, évêque de Digne, chrétien véritable, sera l’un des premiers à aider Jean Valjean.

Fantine, ouvrière a été séduite par l’étudiant Tholomyés. Elle est obligée de confier son enfant, Cosette, aux Thénardier.

Cosette, la fille de Fantine, sera laissé en nourrice chez les Thénardier qui la maltraiteront .

La famille Thénardier, un couple de cabaretiers sordides qui exploite la « pauvre » Cosette.

Gavroche, gamin de Paris, jeté sur les pavés comme beaucoup d’autres enfants, est seul, sans amour, sans gîte, sans pain, mais joyeux car libre

Marius, étudiant, petit-fils d’un grand bourgeois, Monsieur Gillenormand, et fils d’un colonel disparu à Waterloo, découvre la misère du peuple et se rallie au socialisme. Il tombera amoureux de Cosette

Le policier Javert incarne l’intransigeance républicaine. Pas de rémission pour un ancien forçat, pas de grâce pour Valjean.

(Source: http://www.alalettre.com/victor-hugo-oeuvres-miserables.php)

17anidot1aVoici quelques liens qui vont vous servir à préparer la compréhension de la pièce et, si vous avez de la curiosité pour l’histoire, les autres liens pourront bien vous servir:

5 mai 1789 Ouverture des Etats-Généraux à Versailles
20 juin 1789 Serment du Jeu de paume
14 juillet 1789 Prise de la Bastille
4 août 1789 Abolition des privilèges et des droits féodaux
26 août 1789 Adoption de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen
21 juin 1791 Fuite de Louis XVI et arrestation à Varennes
4 septembre 1791 Louis XVI prête serment à la Constitution : Début de la monarchie constitutionnelle.
10 août 1792 Prise des Tuileries avec l’aide des Fédérés marseillais. Leur chant de marche sera adopté par la foule parisienne et baptisé La Marseillaise. Chute de la monarchie et suspension de Louis XVI.
20 septembre 1792 Bataille de Valmy. Le lendemain : Abolition de la royauté. La Convention nationale fonde la Première République.
21 janvier 1793 Exécution de Louis XVI
27 juillet 1794 9 thermidor : fin de la Terreur avec la chute de Robespierre.
9 novembre 1799 Coup d’État du 18 brumaire : début du Consulat, dominé par Napoléon Bonaparte.

(Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_fran%C3%A7aise)

  •  Pour finir, il faut signaler d’autres dates importantes dans les événements de la Révolution française dont quelques-unes sont décrites dans le roman de Victor Hugo:  –les 3 Glorieuses, le 27,28 et 29 juillet 1830, à Paris, -les émeutes de 1832, dont les barricades sont décrites par Victor Hugo, dans « Les Misérables » (1862)-l’insurrection de 1848, du 22 au 25 février, à Paris et enfin, la Commune de Paris, en 1871.

(Source: Victor Hugo et Les Misérables,Le roman populaire du XIX e. siècle >>http://texcier-cdi.spip.ac-rouen.fr/IMG/Hugo%204%B0/pagesweb/menu_hugo.htm)

Lesmiserables-delacroix

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s